Le manque d’ancrage

Plus je travaille sur les énergies des personnes venant au cabinet, plus je me rends compte que leur corps n’est qu’en partie bien alimenté. Leurs énergies ne circulent que très mal au niveau des jambes et des pieds, ils manquent cruellement d’ancrage.

Ce genre de problème est souvent lié à notre mode de vie de citadin, nous n’avons pas le temps de vivre et d’être à l’écoute de notre corps. Nous sommes également constamment dans notre petit mental qui nous occupe et nous empêche de voir le plus important, c’est-à-dire la connaissance de nous-même. Les personnes qui viennent pour des angoisses ou dépression sont celles qui sont le plus coupées du sol, leurs énergies tournent en boucle au niveau de la tête et le déchargement normal le long du corps jusqu’aux pieds ne s’effectue pas correctement.

Mon travail va être de libérer la tête de ces énergies en surplus et dégager les pieds et les jambes pour leur permettre de s’évacuer.

Les gens peuvent aussi compenser leur manque d’ancrage en visualisant des racines qui partent de leurs pieds et descendent dans le sol et en imaginant que les énergies descendent de la tête aux orteils. Ce petit exercice dure 2 minutes et permet de se déstresser rapidement.

Mon lieu de travail

Depuis le mois d’août, mon cabinet de magnétiseur énergéticien est situé au 23 rue Turgot dans le 9ème. J’y travaille tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis. J’habite également depuis août dans l’Oise et je me rends disponible le mercredi pour des consultations à domicile dans la région de Chantilly, Senlis, Lamorlaye, Coye la Forêt…

J’exerce toujours la géobiologie sur rendez-vous chez les gens en Ile-de-France et dans l’Oise le mercredi.

 

 

La quête est perpétuelle

Plus le temps passe, plus il m’est nécessaire de travailler sur moi en profondeur pour avancer. Il est amusant, enfin à postériori, de s’apercevoir que l’autre qui vient me consulter est souvent le miroir de mes propres peurs, inquiétudes, mal-être et qu’il m’aide à avancer. En laissant l’énergie descendre sur lui pour débloquer certaines émotions et douleurs, celle-ci vient aussi m’aider, lorsque j’admets que mon être est en résonnance avec le problème détecté.

Lire la suite

Les « mauvaises » pensées

On le sait, penser négativement limite le positif dans notre vie. Mais souvent, ce que j’appelle les mauvaises pensées, celles du mental inférieur, nous conditionnent et nous obsèdent. En laissant les commandes à ce mental inférieur, on lui permet de prendre le contrôle et d’attirer de plus en plus de négativités dans nos vies. Lire la suite