Les clés de la guérison

Tous les jours j’apprends de nouvelles choses. Lors des soins, en canalisation, les informations arrivent par intuition pour aider les personnes qui viennent me voir mais aussi pour mon évolution personnelle.  Les clés d’évolution et donc de guérison sont finalement assez simples, on les a tous entendus et elles nous parlent directement. On les retrouve à la base de toutes les principales religions ou philosophies humanistes.

La première clé est l’honnêteté avec soi, accepter de se regarder en face, de voir ses défauts mais aussi ses qualités, d’aller chercher au fond de soi quelles sont nos motivations profondes : quête du pouvoir, de l’amour des autres, peur du manque… Pouvoir se connaitre est essentielle pour comprendre les schémas qui nous ont conduits à développer telle ou telle pathologie ou souffrance psychique. Il est très important de dégager tous les faux-semblants de notre éducation, tout ce qui est inculqué par la peur sociétale, pour ainsi retrouver notre enfant intérieur qui souffre et lui demander ce dont il a besoin. On pourra alors désagréger tous les schémas négatifs de l’inconscient qui nous poussent à agir de telle ou telle manière et souvent de façon destructrice pour nous-même.

La clé la plus importante est l’Amour et surtout l’amour que l’on doit se porter. Toute l’énergie de vie est au niveau du cœur, le magnétiseur soigne par le cœur et par l’amour. C’est par cet Amour que notre âme est apparue et qu’elle est venue faire son expérience sur Terre. Cette énergie puissante, qui  depuis l’origine fait partie de nous-même et qui a été altérée par les tourments de la vie, nous devons la retrouver pour retrouver santé et quiétude. Le moyen le plus simple est de placer sa conscience au niveau du cœur et regarder ce qui nous entoure par le cœur. En faisant cela on ne se laisse plus influencer par le mental inférieur et par les pollutions psychiques de notre quotidien et celles de notre vécu. On se redécouvre, on regarde le monde autrement, en état de paix et l’on peut enfin s’aimer vraiment et aimer les autres pour ce qu’ils sont.

La troisième clé, c’est simplement de redevenir un enfant en essayant d’avoir un œil neuf sur le monde. Eviter les préjugés et les jugements qui sont l’œuvre du mental et qui biaise souvent la réalité de notre environnement. Penser tout savoir, c’est être dans l’orgueil et bloquer les aides extérieures que l’on peut recevoir. Le divin nous laisse le libre-arbitre et si l’on estime que l’on sait déjà tout, nous n’avons donc pas besoin d’être aidé. Ainsi les écueils peuvent vite le quotidien de notre existence. Savoir que l’on ne sait rien est la voie du sage. Etre ouvert à tout et laisser son cœur d’enfant regarder les personnes et les évènements avec bienveillance, sans jugement, permet au divin de transformer les éléments difficiles de notre vie dans le meilleur sens pour notre évolution spirituelle.

Et pour finir, avoir la foi, la foi en l’amour de l’Univers, la foi dans notre propre force intérieure et la foi dans une après-vie merveilleuse suivie d’autres incarnations encore plus libératrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *