Archives mensuelles : avril 2015

Nouvelle approche de la géobiologie

Je me suis rendu compte, depuis que je pratique la géobiologie, que nos énergies sont intrinsèquement liées à notre lieu de vie, que l’on soit locataire ou propriétaire. En effet, nos émotions, notre vécu familial vont imprégner les lieux même après notre départ. Ainsi, il est courant de rentrer dans la maison d’une personne qui, par exemple, est dépressive et d’y trouver un niveau d’énergie anormalement bas. L’inverse est aussi vrai, une personne en bonne santé vivant dans un lieu très perturbé énergétiquement verra sa vitalité chuter, avec un sommeil non réparateur.

Mais on peut aller encore plus loin et c’est un livre qui m’a montré la voie : « Votre maison, est-elle malade ? » de Gilles et Rose Gandy. Les auteurs ont compris que la maison est le miroir de notre être intérieur et qu’elle reflète symboliquement notre passé, nos problèmes émotionnels et même les blocages que l’on peut rencontrer dans la vie. On ne choisit pas son lieu de vie par hasard, inconsciemment celui-ci répond toujours à nos troubles intérieurs, il est le reflet des problèmes que l’on doit solutionner en nous pour nous libérer.

Le plus intéressant est, que si l’on se met en lien profond avec notre habitat, il peut nous apporter les solutions pour avancer et nous défaire des charges trop lourdes que l’on porte.

En effet, il arrive que je ne puisse aider des personnes qui viennent à mon cabinet sans faire un travail complet sur leur maison et sur elles-mêmes. Dans ce genre de cas, je suis guidé dans l’habitat pour travailler avec la personne sur certains points d’énergie. Celle-ci doit alors prendre conscience de sa problématique et s’en défaire par un travail de pardon, de lâcher prise ou de prière.

Une fois qu’une harmonie se crée à nouveau entre l’habitant et l’habitat, les blocages se lèvent naturellement et les soins sont beaucoup plus productifs.